Loading...
17Mai

Le recyclage en France : que deviennent nos déchets ?

Publié parNouvellesTagged déchets, recyclageNo Comments

C’est une véritable marée qui va finir par nous noyer. Un département sur deux risque d’être débordé par les ordures, et la gestion des déchets coûte de plus en plus cher : globalement 10 milliards d’euros (contre 3,5 Mds € en 1990) dont près de la moitié directement payée par les ménages sous la forme de taxes d’enlèvement.

Déchets, la mer monte !

Pas loin de 28 tonnes de déchets sont produits en France, chaque seconde. Soit 868 millions de tonnes de déchets par an qu’il faut recycler, enfouir, retraiter, … En gros, chaque Français paie 120 euros par an pour faire traiter ses poubelles.

Les déchets proviennent surtout de l’agriculture, du bâtiment et des travaux publics. Le secteur du traitement des déchets est en croissance et emploi plus de 23 000 personnes en France. > plus de chiffres la production de déchets en France

Recyclage, la France en retard

Selon le dernier rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) qui porte sur le recyclage et la collecte des déchets ménagers, il y a toujours de gros écarts de performance entre les différents pays européens :

5 pays ont d’ores et déjà franchi la barre de 50 % : l’Autriche avec 63 % du volume recyclé, suivi de l’Allemagne 62 %, de la Belgique 58 %, des Pays-Bas et de la Suisse, à égalité, 51 %.
Avec seulement 37 %, la France est loin derrière, à peine dans la moyenne européenne (40 %).
Une part importante du contenu de nos poubelles finit toujours dans les décharges ou brûlée dans des incinérateurs.
Que deviennent vos déchets collectés?

Que contiennent nos poubelles ?

Comme chaque personne produit 360 kilos de poubelle par an, (374 kg/habitant en 2009) dont 70 kilos de déchets organiques qui pourraient finir dans un compost individuel, 50 kilos de papier magazines ou journaux.29 % de déchets putrescibles

  • 25 % de papiers cartons
  • 13 % de verre
  • 11 % de plastique
  • 4 % de métaux
  • 18 % de divers

Les déchets des ménages sont estimés à 33,7 millions de tonnes par an, soit 80 % des déchets collectés par les municipalités. Leur production augmente depuis plusieurs années : entre 2004 et 2006, ils a avaient progressé de 4,2 %. Au cours de la même période, la population n’avait augmenté que de 1,2 %…

Que deviennent nos déchets ?

20 % seulement des 30 millions de tonnes d’ordures sont recyclés.

En 2003, le taux de recyclage des emballages ménagers du programme éco-emballages était de 63 %. En comptant les emballages industriels, on arrive à un taux de recyclage de 44 % en France. Mais attention : recyclable ne veut pas dire recyclé. Ce n’est pas parce-qu’un produit porte le logo Recyclable (la boucle ou anneau de Moëbius) que le produit sera forcément recyclé en fin de vie.

Le point vert, présent sur 95 % des emballages, indique que l’entreprise cotise au programme Eco-Emballages mais ne signifie pas que le produit est recyclé. Loin de là.
La part des modes de retraitement des déchets

Les déchets collectés en France empruntent les canaux suivants :

  • Incinération : 30 %
  • Décharges : 36 %
  • Valorisation matière (recyclage) : 20 %
  • Gestion biologique (compostage/méthanisation des déchets organiques) : 14 %

Les incinérateurs et le recyclage

Pas loin de deux tiers de nos déchets sont jetés en décharge ou incinérés !

Un incinérateur est une usine coûteuse et longue à construire qui brûle les ordures à 850 degrés et les transforme en un reliquat de 40 kilos de matière solide. L’incinération fait souvent peur du fait des polluants qu’elle rejette dans l’atmosphère.

Il faut pourtant savoir que s’il est vrai qu’il y a 2000 sortes de particules rejetées par une usine d’incinération, de grands progrès ont été réalisés en 15 ans. Par exemple, le taux de rejet de dioxines cancérigènes par les incinérateurs modernes a été divisé par 100 et correspond aux normes européennes.

Dans la moitié des départements, notamment en Bretagne, en Normandie, ou dans le Sud-Est, on frôle l’engorgement depuis 2009.
Les décharges, quant à elles, sont censées disparaître du paysage mais elles demeurent souvent une source de pollution : l’une des plus connues est la décharge d’Entressen à Marseille qui recueille quelque 600 000 tonnes de poubelles marseillaises à ciel ouvert faute de voir l’incinérateur de Fos-sur-Mer prendre le relais avant 2008.
Le recyclage en France : repères

Chaque année, le recyclage en France permet d’éviter l’émission de 1,8 million de tonnes de CO2, soit l’équivalent de 800 000 voitures en moins sur les routes. Le recyclage en France, c’est 44,3 millions de tonnes de matières premières recyclées pour 47,1 millions de tonnes collectées, un chiffre d’affaires de 12,4 milliards d’euros en 2012 et plus de 33 000 emplois non délocalisables sur le territoire français.

Source: consoglobe.fr

15Mai

Pourquoi et comment recycler le papier ?

Publié parRecyclageTagged recyclageNo Comments

Que trouve-t-on dans le papier ?

Le papier n’est plus fabriqué directement à partir d’arbres, mais principalement à partir de sous-produit des scieries. Ces copeaux peuvent être traités de deux façons, mécanique ou chimique et thermique pour en extraire la cellulose, principal composant du papier.

La pâte de bois ainsi extraite est ensuite blanchie chimiquement – une opération assez polluante – puis séchée et conditionnée sous la forme désirée.

Le papier peut prendre d’autres couleurs que le blanc

Pourquoi recycler le papier ?

Premièrement, pour économiser des ressources. Selon le WWF, la fabrication de papier recyclé consomme :

  • 6 fois moins d’eau
  • 2 fois moins d’énergie
  • Et génère 25 fois moins de déchets chimiques

Le recyclage permet aussi de réduire les volumes de déchets à traiter, et créé plus d’emplois que l’enfouissement ou l’incinération, par exemple.1 tonne de papier recyclé, c’est aussi 3 à 5 tonnes de bois économisés, autant de volumes qui ne seront pas incinérés ou mis en décharge.

Selon Ecofolio, l’éco-organisme chargé du financement de la collecte et du tri papier, les bénéfices du recyclage du papier pour l’environnement sont : 3 fois moins d’énergie, 3 fois moins d’eau et jusqu’à 30 % de CO2 de moins que la production de papier à base de bois,

Recyclage du papier : la France en retard

En France, seulement 47 % des papiers graphiques comme les journaux, les publicités, les annuaires, etc (sur lesquels porte la contribution des producteurs) sont recyclés, alors que l’Espagne recycle 64 % de ses papiers, et l’Allemagne 75 %.

En France, en 2010, 5,276 millions de tonnes de papiers-cartons récupérés ont repris le chemin du cycle papetier.

Actuellement, la fibre récupérée est devenue la principale source de matière de l’Industrie Papetière. : en effet es papiers et cartons récupérés bénéficient d’un taux d’utilisation de 60 %.

La contribution financière (REP) imposée aux producteurs pour financer la collecte et le recyclage du papier qui apporte des moyens financiers à la filière ne date que de 2007. De plus la communication concernant le recyclage auprès du grand public a plus concerné les emballages que le papier.

Recycler le papier, comment ça marche ?

En 2009, les papiers de recyclage constituaient 60 % de la matière première utilisée par les papetiers. L’opération est rentable, car en plus de consommer moins, elle enregistre peu de pertes : à partir de 100 kg de papier usagé bien trié, on peut obtenir jusqu’à 90 kg de papier neuf.

recyclage-du-papier

Le papier subit une première opération de broyage, la trituration, qui le réduit en flocon. Ces flocons sont mélangés à de l’eau et filtrés pour en retirer les morceaux étrangers (plastique, verre, etc…) avant d’être désencrés chimiquement et thermiquement. Enfin, le papier est séché et mis en forme.

Ce que le consommateur doit faire

Ce qui se recycle :

Le carton
Les journaux
Les magazines
Les briques de lait ou de jus de fruits
Les boîtes de céréales
Les enveloppes blanches
Les emballages cartons de yaourts, etc.
Ce qui ne se recycle pas :

Certains papiers et cartons sont sales ont été traités par des produits qui les empêchent d’être recyclés. Ces produits sont :

Les enveloppes kraft ou de couleur
Les papiers broyés ou en petits morceaux
Le papier carbone
Le papier calque
Le papier photo (argentique et pour imprimante)
Les papiers plastifiés
Le papier et le carton souillé par la nourriture (nappes et serviettes en papier sales)

Source : www.consoglobe.com

Contactez-nous
Tel: +33 1 48 03 26 78
Adresse principale
82, rue de Montigny – 95100 ARGENTEUIL
Nouvelle adresse
4, rue de l'Ouest – 95100 ARGENTEUIL
Demandez votre devis gratuit
Où nous trouver Revenir au début
 Précédent  Tout fonctionne Suivant